Yvon SALAÜN

      Matelot de Portsall, né le 19 janvier 1921. Septième et dernier enfant du patron pêcheur Félix Salaün. Sous-patron du canot de sauvetage de Portsall «Charles et Marie Chevillotte ».
Après de bonnes études à l'école primaire et l'obtention de son certificat d'étude, il embarque à 15 ans, comme mousse à la petite pêche. Sérieux, travailleur, courageux, il devient vite un bon marin, sous les ordres et la direction de son père.
Il a 19 ans lorsque l'invasion allemande déferle en Bretagne. Le 19 juin 1940, il passe en Angleterre avec le « 
Charles et Marie Chevillotte ».
Notre canot de sauvetage, que nous ne devions plus revoir, emporte treize jeunes gens de Portsall, neuf marins au service du sémaphore de Landunvez, soit trente et un hommes qui arrivent à Plymouth.
Yvon Salaün, comme la plupart de ses camarades s'engage dans les F.N.F.L., obtient facilement un brevet de gabier après une période d'instruction sur les goélettes «
Etoile » et «Belle-Poule », de notre Ecole Navale, devient instructeur, puis matelot de bord , puis est embarqué.
Il participera comme quartier-maître sur «
La Combattante » en juin 1944 au débarquement des alliés sur les côtes normandes.
Il revient avec son navire à Brest en janvier 1945 et put profiter dans sa famille, à ce moment, d'une dizaine de jours de détente, après en avoir été séparé pendant plus de quatre ans et demi.
Malheureusement, sa famille ne devait plus le revoir. « 
La Combattante » reprit son service et sauta sur une mine en   Mer du Nord, le 24 février 1945, à minuit.
Yvon Salaün qui venait de quitter Portsall disparut avec l'arrière du navire coupé en deux.


                         Pour tout savoir sur « La Combattante » cliquez ici.